Timeline d'un petit hobbyiste (ma bio quoi)

C'est Nowel aujourd'hui et comme c'est le moment de se raconter des histoires, je vais vous raconter celle d'un petit hobbyiste nommé Cernunnos/Ardwuina.


Les prémices : enfance pop'

Tout à commencé lorsque le petit Cernu n'avait que 8-10ans, une grande dame blonde me comptait des histoires d'enfants à queue de singe avec des brushings de ouf ou de chevalier en armures bronze, argent ou or ; j'étais noyé dans les comics mal traduits des 90' et les films de SF à la sauce Cosmos 99.

Un jour mon frère de deux ans mon cadet, déçu de ne pas avoir pu acheté de carte DBZ ramena à la maison un deck de base Magic 5e édition je crois. J'ai tout de suite été fasciné par les illustrations et le langage technique présent sur les cartes.

J'y revenais de temps en temps mais je ne savais même pas comment ça se jouait. Rappel : internet n'existait pas.
je l'ai toujours celle-là

Lors de vacances dans le pays basque, j'ai pénétré avec mon paternel dans une boutique de comics et jeux style Descartes (je sais plus où), et là je me régalais devant les vitrines de figurines (que je saurai plus tard être des figs Warhammer). Je priais absolument mon père de m'en acheter mais ce fut un refus aussi sec. Le prix y étant sans doute pour quelque chose.

Le collège

Les années passèrent et je fus un jour invité chez des copains, qui supplièrent leur papa de sortir le jeu avec "les figurines de monstre", rangées dans la boite à outils qu'ils venaient de me montrer en cachette. Celui-ci (devenu depuis avec son épouse d'excellents amis) sortit la première boite d'Héroquest ! Qu'elle claque les enfants. Plus jamais je ne fut passionné pour le Monopoly ou la Bonne paie...

J'en pleure encore, les siennes étaient peintes à la humbrol mais c'était pour moi du jamais vu. Surtout le coté horreur et sanglant)


La 4ème et la magic mania

C'est en fin de 4ème qu'avec deux potes nous nous sommes mis à Magic. Avec nos petits sous d'écoliers (oui à l'époque les parents ne lâchaient pas autant de tune à leurs mômes que maintenant). Nous nous construisîmes des decks plus ou moins sérieusement pour se fighter dans la bon humeur. C'était aussi l'époque d'un jeu de carte Star Wars fourni dans les paquets de Bn je crois, assez cool et avec des dés multifaces.

Que de bons souvenirs. Avec l'arrivée des premier PC on pouvait scanner et imprimer les cartes à volonté !

La 3ème : découverte du JDR !

De fil en aiguille nous commencions à fréquenter une boutique de jeux sur Reims (Excalibur et aussi  La plume et l'épée) dans le but d’acheter des cartes et du matériel. C'est d'Excalibur qu'un de mes meilleurs amis rapporta un jour une mine d'or : le livre du jeu de rôle Warhammer avec une boite de dé et un premier scénario (livres que j'ai toujours chez moi à l'heure actuelle je ne lui ai pas rendu depuis des années !).




Le lycée : nouvelles rencontres

Au lycée je rencontrais de nouveaux joueurs de Magic (bien plus expérimentés) et j'entrepris avec eux de participer à mes premiers tournois. Nous pratiquions ensemble le JDR nous en avions testé plusieurs mais on s’intéressait d'avantages aux cartes. 
Lorsqu'on se rendait en boutique on regardait toujours d'un air interloqué les tables rares mais présentes des adultes qui étalaient des figurines "trop bien peintes et trop classes". Mais on n'osait pas se lancer. De toutes façon on était bien trop à fond dans un nouveau jeu de carte : L5R (Gold Edition)
Direct je jouais Shadowland en premier choix. 

Le 5ème Evangile put*** !

Cette carte je l'ai adorée ! range à 7 !!!

Et lui, quel gros bâtard !

On avait apprit les règles tout seul avec les potos (internet était encore anecdotique à l'époque). On se faisait des parties jusqu'à huit joueurs. C'était vraiment une révélation. On a tous revendu à des Kévin nos Magic (sauf chacun un gros deck open de ouf, que j'ai toujours, juste pour le plaisir de casser du Kévin (encore eux) à l'occasion).
Je me suis mis un peu à tous les clans évidemment. Mais les plus passionnants furent sans aucun doute la Grue et le Scorpion.

Le clan de la Grue (Crane en anglais) était de loin le plus esthétique

Samouraï emblématique de l'époque

Le clan des putes et des fdp ^^
Sympa non ?
On essaya aussi un moment Vampire le jeu de carte mais sans plus (je jouais Bruja)

C'était clairement pas un jeu pour les petits pédés


Mais l'appelle du plomb commençait à se faire sentir. C'est alors qu'un de mes potes nous présenta son frère aîné, qui possédait toutes les figs V1 de Confrontation. Et dans la foulée j'achetais mes premières figs !

Confrontation, mon premier amour !

Ce jeu m'a transformé (si, si ^^). Je m'orientais vers les Griffons et mes deux premiers blisters furent Abel le colérique et les lanciers du griffon. (Mon poto me conseillant de commencer par la base. l'enfoiré ! je les ai plus jamais joué tellement c'était naze).




J'ai rapidement conçu une liste assassin autour de l’Exécuteur et de Shaanys. Je me rappelle d'ailleurs qu'a cette époque GW et Hachette(?) publièrent une collection de leur jeu du Seigneur des anneaux. Le premier était à 1euros50. On en avait acheté de quoi faire 120 gobelins ! et on avait fait des scénarios avec ça c'était bien marrant. 


Mais ma compo préférée fut celle obtenue par des combos entre les Précheurs, les Talhion et Garel : Infiltration et tir portée infinie tout en étant de redoutables bretteurs. Une vraie saloperie sur les tables. En fait j'ai toujours aimé foutre le bazar pour le fun ! ^^





à cette époque mon petit frère attiré par ses potes du collège dans le magasin Games Workshop fraîchement ouvert, se lançait dans une armée d'hommes lézards.

Du coup... J’emboîtais le pas. Mais presque jamais je n'y jouais ailleurs que chez des amis (la famille de l'heroquest de mon enfance ! qui joueront Khorn, Khemri et Peaux vertes). Mes potes restant sur Conf.

Battle V6

Naturellement je me suis orienté vers le chaos. Pendant que mon frère passait de Lézard à skaven puis à l'empire, moi je grossissait mon armée vouée à ... slaanesh (booooooooooobs).

Le 6ème Evangile !
Je me constituais gentiment une force de 3000pts avec 4 régiments de Guerriers, deux de maraudeurs, deux de démonettes, une cavalerie, deux chars, un prince démon, de l'enfant du chaos, des héros (gamme Celtos ou Fenryll) et un seigneur du nom de Naith Kadar Slaï (oui oui ^^, on l'appelait Naith entre intime) sur sa monture de slaanesh. Bref le Nuln de mon frère ne résistait pas souvent. Vers la fin on jouais plus en 1500 pts sans seigneur et j'ai recruté une sorcière elfe noire sur sang froid pour l'occasion jouée comme sorcière du chaos sur monture démoniaque.

En parallèle je me lançais timidement dans une armée Blood Angel 40K V4. Mais j'ai rien acheté de plus qu'un bataillon et quelques pitous de base. Mon frère fréquentait assidûment le GW local mais moi je supportais pas les Kévin... et y avait que ça, et GW entrait vraiment dans sa mauvaise période. 

Mariage et boulot : arrêt net de la fig et vente.

Comme je perdais de vue mes potes les uns après les autres et mes priorités ayant changées, je ne conservais que quelques figs pour le JDR occasionnel (toujours Warhammer V1), et je revendis tout ce que j'avais.

10 ans de hobby TRES sporadiques

Comme je l'ai dit je continuais une fois par an grand max à jouer du JDR. Je m'achetais un blister de temps en temps (du bretonien notamment) et je peindouillais à l'occase mais rien de transcendant. Vers les dernières années d'errance, je me procurais Donjons et Dragon de Parker et des figs Reaper pour le JDR. Et l'envie de m'y remettre qui était toujours là grandissait.

Je suivais de loin l'actu (Warmachine, Infinity, Eden, Anima, Dust... : tous ça je l'ai vu naître notamment dans Ravage que j'achetais de temps en temps.

La renaissance : Deadzone

C'est en janvier 2016 que je m'y suis vraiment remis avec l'achat de la boite de base de Deadzone. Mes gosses étant assez grand pour jouer à Donjon et Dragon de Parker, mais étant vite lassant, je recherchais un jeu plus axé figurine tout en étant un jeu de plateau. Et c'est comme ça que j'ai replongé et que j'ai en même temps créé ce blog.



VOILAAAAAAAAAAAAA vous savez tout.

Bon Noël à tous et à bientôt pour le bilan 2017 !

Commentaires

  1. Joyeux Noël a toi et à ta tribu Déa !

    RépondreSupprimer
  2. Joyeux noël à toi,
    C'est toujours sympa de connaitre les parcours figurinistques des uns et des autres!

    RépondreSupprimer
  3. À peu de choses près, on a eu la même bio! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais quel est ton âge , mais je suppose que la boutique au Pays basque (Bayonne donc) était Faline. La boutique qui m'a fait plonger dans le jdr et le jeu de figs. Mes premiers achats furent là bas avant ma migration étudiante sur Bordeaux et la découverte du temple du jeu et Descartes.

    Je ne te vois pas parler d'Elite, on va avoir droit à la suite de ta bio ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être ^^ je devais avoir 12-13 ans et c'était donc en ... 1997-98.
      Pour ma bio ben... Ça ferait un peu pompeux non ?

      Supprimer
    2. Bah , tu as créé un jeu , ça vaut la peine d'être mentionné. Ce n'est pas pompeux de faire preuve de créativité :)

      Supprimer
    3. Dans ce cas je vais peut-être faire un topo sur le comment du pourquoi d'Elite. ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

[Warmachine] Présentation et santé du Jeu